Search

7 conseils pour parler en public en français


Celles et ceux qui me connaissent seront peut-être surpris d’apprendre que pendant longtemps j’étais terrorisée à l’idée même de parler en public !

Le hasard (ou la chance plutôt) a voulu que, très tôt dans ma carrière professionnelle, je sois amenée à animer de nombreuses réunions et à faire des présentations en public dans le cadre des responsabilités que j’avais à Carrefour.

S’exprimer en public peut être stressant. Le faire dans une langue étrangère renforce bien entendu la complexité de l’exercice : vais-je trouver les bons mots ? employer les phrases correctes ? est-ce qu’on va me comprendre ?

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour réduire l’anxiété de parler en public, mais il y en a une en particulier : VOUS PRE-PA-REZ !


Voici quelques conseils pour vous aider :


1. Maitrisez votre sujet


Au risque d’enfoncer une porte ouverte, il est évidemment fondamental de savoir parfaitement de quoi vous allez parler. Valider la véracité de vos propos et l'exactitude des informations que vous présentez est le B.A.-BA de toute intervention réussie.

Éliminez toute approximation ou tout sujet que vous ne maitrisez pas sur le bout des doigts. Il n’y a rien de plus déstabilisant – quelle que soit la langue dans laquelle vous vous exprimez – que de se faire corriger par un de vos auditeurs.


2. Connaissez votre public


A qui vous adressez-vous ? Adaptez le fond (les informations présentées) et la forme (le jargon, la complexité de votre langage) à vos auditeurs.

Si certains d’entre eux ne sont pas des experts en français, ils apprécieront les messages simples et clairs.



3. Parlez spontanément


Il est toujours beaucoup plus intéressant d’entendre quelqu’un s’exprimer naturellement que de l’entendre lire quelque chose écrit à l’avance. À moins d’être un acteur brillant, il est très difficile de lire un texte de manière naturelle. Lorsque vous construisez vos phrases au fur et à mesure que vous parlez, vos auditeurs vous écoutent attentivement et vous accompagnent.

Bien sûr, cela signifie un risque plus important d’erreurs et d’approximations, mais votre discours apparaitra beaucoup plus naturel et authentique.


4. Préparez des notes


Vous l'avez compris, il n’y a rien de plus ennuyeux que d’écouter un discours appris par cœur. Pour autant, préparez des notes sur la structure générale de votre présentation et sur certaines informations spécifiques (dates, chiffres, par exemple), peut être très utile au cas où vous auriez un trou de mémoire.

Toute bonne présentation devrait inclure une introduction claire avec un plan qui informe vos auditeurs des points que vous allez aborder ; cela les aidera à suivre votre exposé et à se sentir plus à l’aise.

N’oubliez pas de conclure et de remercier votre auditoire. Ce peut être aussi le moment de répondre aux questions éventuelles.


5. Parlez lentement et clairement


Parler vite peut donner l’impression que vous voulez vous débarrasser le plus vite possible de cette épreuve ! Cela vous rend aussi plus difficile à comprendre, surtout si votre accent français n’est pas parfait.

Les bons orateurs parlent lentement et clairement, font des pauses et s’arrêtent pour mettre l’accent sur les points importants.



5. Partagez vos expériences personnelles


Si vous pouvez partager des expériences personnelles, faites-le ! Les conférenciers les plus captivants commencent presque toujours par une anecdote, par un moment important de leur vie ou par une histoire drôle. Parler de façon personnelle aide à humaniser votre discours et peut être une façon originale d’illustrer vos idées.


6. Utilisez votre regard et votre corps


L’être humain réagit naturellement au contact visuel ; c’est une façon de se sentir connectés. Même si vous devez consulter vos notes de temps en temps, maintenez un contact visuel avec votre auditoire. Si vous n’êtes pas sûr.e de vous, concentrez-vous sur vos allié.e.s : vos ami.e.s et tous celles et ceux qui expriment leur intérêt en hochant la tête.

Faites attention à votre langage corporel. Il est tout aussi important que votre discours !

Un grand nombre de signes qui illustrent votre assurance (et votre manque d’assurance) sont souvent non verbaux.

Autrement dit, se recroqueviller, se dandiner d’une jambe à l’autre, croiser ses bras peuvent traduire votre anxiété et donner l’impression que vous cherchez à vous protéger. A l’inverse, se tenir droit, planté sur ses deux jambes, les bras décroisés montrent ouverture et assurance.

Quelques gestes de la main peuvent venir souligner vos propos. Attention toutefois aux mains qui virevoltent et qui peuvent distraire votre public.

Le calme est un allié très puissant ; c’est lui qui donnera l’impression que vous avez le contrôle.


7. Pratiquez, pratiquez, pratiquez


Que vous parliez à votre animal de compagnie ou à vous-même, plus vous vous exercerez et pratiquerez votre discours, plus cela deviendra facile.

Enregistrez-vous pour entendre ce qui sonne bien et pour vérifier que vous vous exprimez clairement. Répétez et corrigez si nécessaire les parties où vous êtes moins à l’aise.

Demandez à un ami de vous donner son avis ou à un coach de vous accompagner.



Le Jour-J, un moment de calme avant de commencer pourra renforcer votre confiance en vous. Respirez profondément ! Rappelez-vous que vous êtes fort.e et que vos idées valent la peine d’être entendues. Parlez avec assurance vous fera vous sentir plus confiant-e ; vos auditeurs vous feront également davantage confiance.


Bon courage !

36 views0 comments