Search

Votre chien comprend-il les langues étrangères ?

J’ai toujours pensé que mon fidèle compagnon Pikolo - qui vit dans un environnement multilingue - comprenait plus de choses qu’il ne le laissait entendre... Peut-être vous arrive-t-il aussi de parler à votre chien dans différentes langues et vous vous demandez s’il vous comprend.

Difficile de le savoir avec certitude, mais un début de réponse nous est donné par une étude hongroise, récemment publiée dans la revue scientifique NeuroImage.


Il semblerait en effet que les chiens soient capables de faire la différence entre la langue (habituelle) de leur propriétaire et les autres langues.

Pour cette expérience, dix-huit chiens âgés de 3 à 11 ans ont écouté deux fois un extrait du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, le texte et les lecteurs étant inconnus de tous les chiens. On notera au passage le choix judicieux du texte, car peu de chiens en effet ont déjà lu Le Petit Prince ! Une première lecture a été réalisée dans la langue de leur maître, puis une deuxième fois dans une langue étrangère.

Les scanners cérébraux des chiens ont montré que certaines zones du cerveau s’illuminaient différemment selon la langue entendue. Ainsi, la lecture du texte dans la langue de leur maitre générait une zone d'activité plus importante au niveau du cortex auditif secondaire et du gyrus précentral, zones correspondant au déchiffrage et à la reconnaissance des émotions.

"Les chiens semblent reconnaître la langue de leurs propriétaires en fonction de sa sonorité globale, car les expériences n’ont pas utilisé de mots que les chiens auraient connus, a déclaré Laura Cuaya, chercheuse à l’Université Eötvös Loránd à Budapest (Hongrie) qui a mené cette étude.



Le chien pourrait extraire certaines régularités auditives de la parole et ainsi reconnaître la langue qu'il a l'habitude d'entendre.

« Nous avons constaté que le cerveau des chiens peut détecter la parole et distinguer les langues sans aucune formation explicite », a ajouté Laura Cuaya. « Le chien pourrait extraire certaines régularités auditives de la parole et ainsi reconnaître la langue qu'il a l'habitude d'entendre. Je pense que cela reflète à quel point les chiens sont à l’écoute des humains. »

Ces résultats ont quelque peu surpris Dr Katherine Houpt, professeure au Collège de médecine vétérinaire de l’Université Cornell (Etats-Unis). « Je ne croyais pas que les chiens réagiraient différemment selon les langues, en particulier parce que je pensais que l’intonation vocale signifiait plus que les mots », a déclaré Houpt.

« Connaître la différence entre les langues peut être important pour les chiens, surtout dans le cadre de leurs tâches de chien de garde. [Lorsqu’il est en alerte], le chien est plus susceptible de se méfier des personnes parlant une langue différente. »



Les chiens plus âgés et les chiens à museau long comprennent mieux

Autre élément mis en lumière par cette étude : plus l'animal est âgé, plus son cerveau s'active au son de la langue qu'il connaît, c’est également le cas des chiens qui ont un museau long.

« Pour moi, la chose la plus intéressante est que les chiens plus âgés et les chiens à museau long comprennent mieux », a déclaré Houpt. Beaucoup de chiens de berger ont des museaux longs, a-t-elle ajouté, et ceux-ci doivent être capables de comprendre avec exactitude ce que le berger leur dit. »


Des êtres sociaux

Comme les propriétaires de chiens le savent, leurs compagnons sont des êtres sociaux intéressés par ce qui se passe autour d’eux. Les résultats de cette expérience nous montrent qu'ils apprennent de leur environnement social même quand ils ne sont pas soumis à un apprentissage formel.

Ce que l’étude ne nous dit pas en revanche, c’est ce qui se passe dans la tête des chiens régulièrement exposés à plusieurs langues étrangères… Ont-ils la capacité de toutes les comprendre ? Ont-ils une préférence pour l’une d’entre elles ? Sont-ils sensibles à certaines sonorités plutôt qu’à d’autres ? Est-ce que le contexte dans lequel ses langues sont utilisées joue un rôle ?

Bien des questions en suspens ! Le meilleur ami de l’homme a encore beaucoup à nous apprendre.

37 views0 comments